preloder
10.07.18

Qualité de l'air intérieur (QAI)

Nous respirons chacun 12 000 L d’air par jour et passons en moyenne 80 % de notre temps dans un lieu clos, que ce soit dans un logement, une voiture, les transports en commun, le lieu de travail ou l'école.
Vous êtes-vous déjà interrogé sur la qualité de l'air que vous respirez ? Les sources potentielles de pollution dans un logement sont nombreuses et les enjeux sanitaires et économiques réels.
Parmi les sources de pollution les plus communes on retrouve l’activité humaine (tabagisme, produits d'entretien, bricolage, cuisine), les produits de combustion, les matériaux de construction, les produits de décoration (peinture, colles, vernis...) et l'ameublement. Ils émettent notamment des COV (Composés Organiques Volatiles) qui ont un impact direct sur la santé.
Deux autres facteurs influent sur la qualité de l'air : le CO2 (dioxyde de carbone) et la vapeur d'eau (hygrométrie), qui sont principalement liés à la respiration et l'activité humaine (cuisine, douche...).
Le CO2 n'est pas un polluant en soit, même si certaines études suggèrent un effet sur la performance psychomotrice (prise de décisions, résolution de problèmes) à partir de 1000 ppm - l’air extérieur en contient entre 330 et 700 ppm (campagne / ville).
L’hygrométrie dans une maison est également importante : un air trop sec, < 40%, est inconfortable, pique les yeux, augmente la sudation, assèche les voies respiratoires, créé une sensation d'inconfort et peut aussi favoriser les infections ORL. Un air trop humide, >60%, favorise les acariens et les moisissures, tous deux des allergènes.
Le code de l’environnement reconnaît le droit à chacun de respirer un air qui ne nuise pas à sa santé (article L. 220-1).
Les conditions dans lesquelles les logements doivent être ventilés (ventilation générale et permanente, débits d’extraction mini.) pour permettre le renouvellement de l’air et l’évacuation de la vapeur d’eau, sont précisées dans l’arrêté du 24 mars 1982, modifié par l’arrêté du 28 novembre 1983.
En ce qui concerne les produits de construction et de décoration destinés à un usage intérieur et vendus en France, ils ont obligatoirement une étiquette relative aux émissions de polluants volatils depuis septembre 2013.
Chez Nao maisons nous sommes particulièrement attentifs à la qualité de l’air intérieur.
Avec vous, nous réfléchissons dès la conception à faire entrer le moins de polluants possible dans votre construction et vous proposons des matériaux de qualité, avec labels, car votre santé est une priorité.
Choix de la VMC (ventilation mécanique contrôlée), contrôle du taux de CO2 de votre habitation, installation d'une CTA (Centrale de Traitement de l'Air) sont autant de systèmes qui peuvent répondre à vos besoins spécifiques. Parlez-en avec nous.

Exemples de labels : Ecolabel européen, NF Environnement, Der Blaue Engel, CTB P+...

Pour en savoir plus :

Observatoire de la qualité de l’air intérieur : www.oqai.fr
Quizz : avez-vous les bons réflexes ? www.unbonairchezmoi.developpement-durable.gouv.fr

Actualités

 

Où nous
trouver

03 89 25 76 45
bonjour@naomaisons.fr
2, rue du Cerisier - 68210 TRAUBACH LE HAUT

Contactez-nous